La forêt...

Le fond de la vallée de Reherrey et le Col de Xiard
Le fond de la vallée de Reherrey et le Col de Xiard

Véritable paradis pour tous les amoureux de la nature, liant montagnes, vallées et plateaux, forêt et champs, le Pays de Remiremont offre de multiples possibilités à mêmes de ravir et d'émerveiller celui qui prend le temps de le parcourir. 

C'est un lieu exceptionnel pour la pratique de nombreuses activités très variées, notamment le tourisme vert et culturel ou encore les sports de plein air. 

Des chemins discrets guident les pas des promeneurs, à la découverte de coins sauvages, de sites remarquables et grandioses, de mystères bien gardés. 

La Forêt au Pays de Remiremont


Les Forêts Domaniales

Les Forêts Domaniales sont d’importance, de nature et plus généralement de caractéristiques différentes. Ces forêts, gérées directement par l‘Office National des Forêts présentent un intérêt écologique supérieur aux forêts communales, notamment en abritant une grande biodiversité végétale et animale. La structure de la forêt y est également plus saine, évoluant dans un cadre paysager particulier et protégé.

La Forêt Domaniale de Fossard

La Forêt Domaniale de Fossard, située au cœur du massif du même nom, à cheval sur les communes de Saint-Etienne-lès-Remiremont, Cleurie, La Forge et Eloyes. Elle s’étage entre 490 mètres et 819 mètres (Tête de la Charmotte). Elle occupe généralement le plateau central sommital du massif, qui se situe entre Moselle, Moselotte, Cleurie et vallée du Barba au nord. C’est incontestablement la forêt revêtant le plus grand intérêt culturel, notamment par l’ancienneté des traces d’occupation humaine en son sein. C’est majoritairement une forêt de résineux où les autres essences sont bien représentées.
La forêt est divisée en deux parties, séparées par le Ruisseau de la Suche:
--La partie méridionale, entre le Poêle Sauvage et le Ruisseau de la Suche constitue le cœur de la forêt en y abritant une grande richesse naturelle et patrimoniale. Elle constitue la partie centrale du massif, plateau à 700 mètres d’altitude, sa partie la plus élevée est le plan dominant Saint-Etienne-lès-Remiremont à une altitude stable de 800 mètres (812 mètres au sommet). Elle abrite la Pierre Kerlinquin, la Croix et la Chapelle Sainte-Sabine, le Fardeau Saint-Christophe, la Roche des Loups et la roche du Thin avec son carrefour romain.
--La partie septentrionale s’accroche à la crête sommitale du massif à une altitude quasi constante de 800 mètres. Elle se déroule sur les axes Tête des Cuveaux (780 mètres)-Tête de la Charmotte-Tête des Sots (779 mètres). Elle abrite le Mausolée Sainte-Thérèse, un champ de menhirs préhistoriques, les Roches des Champs Dolents et nombre d’anciens étangs devenus des tourbières (Etang de l’Abîme).

Forêt Domaniale de Fossard

La Forêt Domaniale d'Hérival

La Forêt Domaniale d’Hérival occupe la vallée supérieure de la Combeauté et les massifs forestiers l’entourant. Elle est située sur la commune du Val d’Ajol entre 470 mètres à la jonction de la Combeauté et du Ruisseau du Géhard et 762 mètres au sommet du bois du Sapenois. Elle est délimitée par le Ruisseau du Géhard au sud, la limite entre les communes du Val d’Ajol et d’une part le Girmont Val d’Ajol et Saint-Etienne-lès-Remiremont à l’est, la limite entre communes du Val d’Ajol et de Remiremont au nord, par la crête Pierre Nicole-Tête du Champ Carré-Chèvrecôte à l’ouest. L’essence dominant est assez sensiblement le résineux avec une belle présence ponctuelle de feuillus. Elle peut se diviser en deux ensembles de part et d’autre de la vallée de la Combeauté et de l’enclave du prieuré d’Hérival :
--La partie au nord de la Combeauté s’accroche à la crête du bois du Sapenois jusque la Tête du Champ Carré et Chevrecôte en descendant très rapidement vers la vallée, d’où un dénivelé important. Cette partie est surtout granitique où effleure le grès.
--La partie située entre Combeauté et Ruisseau du Géhard est plus vaste et plus douce quant au relief, l’altitude y est moins élevée que dans la partie nord.
La forêt renferme une grande diversité biologique, des vestiges historiques tels que le prieuré d’Hérival, les ruines et le sentier des Vieilles Abbayes, la croix Notre-Dame ainsi que des curiosités telles que la Pierre Nicole, les étangs d’Hérival, la source des Tanchottes et la fontaine des Belges mais surtout la cascade du Géhard et la Glacière (où sous un champ de roches demeure, jusque très tard dans l’année, de la glace). On y retrouve également de très belles formations rocheuses.
Cette forêt à la particularité de se situer à l’extrême limite du bassin de la Méditerranée, touchant la ligne de partage des eaux sur sa partie nord.

La Forêt Domaniale d'hérival

La Forêt Domaniale de Longegoutte

La Forêt Domaniale de Longegoutte est une forêt mal connue car située très en retrait des espaces habités. En effet, elle occupe exclusivement et sur toute sa longueur la crête du massif situé entre Moselle et Moselotte à une altitude moyenne supérieure à 850 mètres, comprise entre 828 mètres (la Houssière) et 899 mètres. Cette forêt est donc une forêt de moyenne montagne, au faible relief. Cette forêt est entièrement située sur le territoire de la commune de Rupt-sur-Moselle. Elle débute à l’ouest à la Tête de l’Avuxon, à la limite de Vecoux, limite qu’elle longe jusque la Charme où elle occupe le tripoint des cantons de Remiremont, Le Thillot et Saulxures-sur-Moselotte. Ensuite, elle suit la limite avec la commune de Thiéfosse et de Saulxures-sur-Moselotte.
Cette forêt, qui doit son nom à une ancienne ferme, a la particularité de renfermer une biodiversité particulièrement avancée du fait de sa relative préservation. Elle se superpose en effet à la Réserve Biologique Domaniale du même nom, réserve qui recouvre également l’exceptionnelle et vaste tourbière de la Charme où se développent des essences typiques du milieu. Les essences d’arbres sont très diversifiées.

La Forêt Domaniale du Géhant

La Forêt Domaniale du Géhant poursuit la Forêt Domaniale de Longegoutte entre Moselle et Moselotte vers l’est. Son altitude s'établit aux alentours de 900 mètres à l'ouest du Col de Morbieux (791 mètres) et entre 910 et 950 mètres à l'est. Son sommet se situe à la Tête du Midi à 957 mètres. La Tête du Canard (927 mètres) domine quant à elle directement le couloir du Col du Ménil (621 mètres). La Forêt Domaniale du Géhant s'établit principalement sur le versant nord du massif, sous la forme d'une bande s'étirant entre la crête sommitale jusqu'à mi-distance de la Moselotte. La forêt possède une partie séparée du corps principal, et située à l'est du couloir du Ménil, où elle trouve son altitude maximale à 1014 mètres, à proximité du Haut de Rouge Gazon (1108 mètres).

La Forêt Domaniale de Humont

La Forêt Domaniale de Humont se situe sur l’axe Remiremont Plombières-les-Bains, dans l’angle sud-est de la commune de Bellefontaine avec une petite partie à l’extrême sud de la commune de Saint-Nabord. Cette forêt, d’importance respectable, possède la forme d’un ensemble rectangulaire. Elle est posée à cheval sur la ligne de partage des eaux, à la source du Ruisseau des Ecrevisses qui se jette dans l’Augronne et de la Niche qui se jette dans la Moselle. Cette forêt ne possède pas de curiosités particulières, ne serait-ce que la qualité générale du sous bois.

La Forêt Domaniale de Thiébémont

La Forêt Domaniale de Thiébémont se situe sur la partie nord-ouest du territoire de la commune de Bellefontaine. Elle se présente en deux ensembles compacts distribués de part et d’autre du cours supérieur de la Sémouse. Son altitude est comprise entre 550 mètres et 579 mètres pour sa partie ouest (Thiébémont-les-Drailles), très plane et entre 540 mètres et 614 mètres. La partie orientale est posée sur les sommets de la Vôge, qui culmine à proximité à 616 mètres.
C’est une forêt typique de la Vôge, aux paysages doux et gréseux et aux peuplements de feuillus. Elle se distingue par la grande qualité de ses essences.

La Forêt Domaniale d'Housseramont

La Forêt Domaniale d’Housseramont est une forêt méconnue, au même titre que la Forêt Domaniale de Longegoutte. C’est une forêt reculée, située sur les communes de Vagney, Sapois et Le Tholy, au contact de la Forêt Domaniale de Gérardmer à l’est. Elle s’étage entre 650 mètres et 960 mètres (Tête de la Neuve Roche). Elle est très morcelée, en bordure du hameau du Haut du Tôt. C’est une forêt typique de la montagne vosgienne, avec un peuplement quasi-exclusif de sapins. Toutefois elle se caractérise par une grande qualité quant à ses sous-bois où de nombreuses espèces végétales sont présentes, notamment dans sa partie orientale.
Elle possède quelques curiosités telles que la Cascade de la Pissoire, le Ruisseau de Froide Fontaine, les Grandes Roches ou encore les ruines de Plainchifaing.


Les Forêts Communales